23 août 2007

poperen actuel!

L’actualité est riche et nos lecteurs s’étonneront peut-être de <!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> jean Poperen est mort il y  dix ans. Son message reste d’actualité. Union de la gauche, confrontation sociale, défense de la République laïque : un triptyque qui dessine les contours d’une gauche de combat, à mille lieues de la social-démocratie molasse, ce centre gauche du renoncement auxquels les adeptes du prêt à penser aimeraient... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 août 2007

Pénurie !

L’information est passée inaperçue. Quelques entrefilets, un petit article ou deux. Tout occupés qu’ils sont à décortiquer les vacances américaines de Sarkozy, les medias font donc l’impasse sur un sujet brûlant : l’augmentation brutale du prix du lait consécutive…à une situation de pénurie européenne, voire mondiale !      Les citoyens consommateurs auront du mal à y croire : voilà près de vingt ans qu’ils sont matraqués d’argumentaires sur la suproduction laitière. Vingt ans qu’ils voient défiler les... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 11:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 août 2007

Hypocrisie

Depuis Roland Barthes et son inoubliable décryptage des « mythologies » françaises, on sait que le Tour de France est bien plus qu’un simple événement sportif. Il en dit long sur l’état de la société qui le voit naître, mais aussi, finalement, sur l’humanité elle-même. Le cyclisme, c’est un condensé de vertus populaires : l’endurance, le culte de l’effort, l’abnégation devant l’adversité, le courage, l’esprit de sacrifice (les porteurs d’eau anonymes font partie de la « légende du Tour »).      Longtemps, ... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juillet 2007

La prétention omnipotente

     L’épisode est symptomatique : l’avion de la République Française qui ramène les otages bulgares retenus en Libye ne compte à son bord ni le ministre des affaires étrangères, ni même le sous ministre aux affaires européennes. Quand l’affaire est importante (et ici elle l’est, tant cette libération était attendue avec impatience) le président de la République dépêche sa femme et son secrétaire général. Il ne s’agit pas seulement, pour Sarkozy, de signifier que si la France se distingue, le mérite doit en... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2007

découpages

Il a celles et ceux qui vont gagner. Celles et ceux qui peuvent gagner. Et les autres. C’est vers eux que vont nos pensées. Aux militant(e)s de l’ombre, éternels défaits du suffrage universel, voués aux circonscriptions imprenables et aux fiefs inexpugnables. A celles et ceux qui portent haut les couleurs du socialisme sans rien attendre en retour. Car l’adage selon lequel il n’y a aucun résultat acquis d’avance n’est que partiellement vrai. La carte électorale est ainsi faite que, même en cas d’immense déculottée, la... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2007

une initiative bienvenue : gauche avenir

Appel de "gauche avenir" Face à une droite décomplexée, la gauche est aujourd’hui désorientée, écartelée et sans véritable repère unifiant. Elle a le devoir de redéfinir des valeurs claires et mobilisatrices ainsi que des objectifs simples. Il s’agit là d’un préalable à toute « refondation », « rénovation » ou « rassemblement ». C’est ainsi, en ne se trompant ni sur le diagnostic ni sur la méthode, que l’on redonnera espoir à celles et ceux qui se reconnaissent dans la gauche. En créant Gauche... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 12:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 mai 2007

Politique de classe

On en le dira jamais assez : le passage au quinquennat combiné à l’inversion du calendrier électoral restera dans l’histoire de la Vème République comme l’initiative la plus désastreuse prise par la gauche en matière institutionnelle. Ce dispositif anti-cohabitation constitue l’ultime étape d’un ralliement aux institutions gaullistes dans ce qu’elles ont de plus néfastes. Au nom de la cohérence politique, la gauche s’inscrit dans une logique qui lui a longtemps été étrangère : la personnalisation absolue du pouvoir et ... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 10:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 mai 2007

Vous avez dit « rénover » ?

C’est entendu. Avant les législatives, motus ! L’inévitable débat sur « les causes de la défaite » aux élections présidentielles, aura bien lieu. Du moins on l’espère. En attendant, les socialistes sont appelés à resserrer les rangs derrière leurs candidats, histoire de limiter la casse voire de créer la plus incroyable surprise de la Vème république : une victoire de la gauche 6 semaines après l’élection d’un président de droite !  Reste, et c’est humain, que certains ont du mal à garder le silence. Chacun y... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 16:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 mai 2007

La défaite en souriant

La défaite en souriant, c’est un choix. Pourtant, il n’y a vraiment pas de quoi se réjouir. Pour la troisième fois consécutive, la gauche perd l’élection présidentielle. Pire encore, avec moins de 47% des voix, le PS réalise un score inférieur à celui de 1995. A l’époque déjà, après deux septennats de François Mitterrand, les optimistes évoquaient une « défaite d’avenir ». Les mêmes nous resservent l’expression, douze ans après, pour qualifier la performance de Ségolène Royal.     On se console comme on... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 16:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 avril 2007

Retour de Bulgarie

Séjour en Bulgarie pour la fondation Jean Jaurès. Au sortir de Sofia, logements collectifs miteux, usines chimiques, rivières polluées. La campagne est pauvre. Et comme dans la plupart des pays de l’Est, l’américanisation est en marche. Dans les bars et les restaurants la télé est allumée constamment et crache des clips de rap et de RN’B.  Le séminaire se tient près de Veliko Tarnovo, à 300 km de la capitale, dans un village désolé, quasi fantôme. De 1200 habitants, la population est passé à 60. De nombreuses... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 16:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]