Deux mois après une sévère défaite dans les Abruzzes, le tout nouveau "Parti démocrate" italien a subi une nouvelle déculottée à l'occasion des élections régionales en Sardaigne. Battu aux législatives d'avril 2008 par la coalition emmenée par Berlusconi, le parti de Walter Veltroni comptait sur les consultations locales, dans un contexte de crise, pour se refaire une santé. C'est raté. L'ancien marie de Rome en a tiré les conséquences, en démissionnant illico (...) Lire_la_suite