18 janvier 2007

Une révision hasardeuse.

A moins de cent jours des élections présidentielles, le Parlement travaille…plus que jamais ! C’est le paradoxe de cette fin de règne. Alors que la plupart des esprits sont déjà dans la France d’après Chirac, les députés et les sénateurs sont appelés à débattre et à voter à toute vitesse.   La liste des projets de loi examinés in extremis est impressionnante. Certains auraient mérité mieux qu’une discussion expresse en fin de journée. Cette précipitation en dit long sur la conception du rôle du législateur sous... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 janvier 2007

Abracadabrantesque

« Abracadabrantesque ». Cet adjectif rimbaldien fut utilisé un jour par Jacques Chirac à l’occasion d’un quatorze juillet. Il s’applique particulièrement bien au discours de vœux du président de la République.  Voilà un responsable politique qui est à la tête de l’Etat depuis douze ans. Il a usé plusieurs premiers ministres. Il a été réélu en 2002 dans les conditions que l’on sait. Bref, il a eu le temps pour lui. A la veille de son départ probable de l’Elysée, le téléspectateur s’attendait à une déclaration... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 12:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2006

(Re)découvrir Paul Nizan (1905-1940)

L’Histoire est riche de destins brisés, de vies prometteuses prématurément fauchées. En 2005, on commémore le centenaire de la naissance de Paul Nizan, mort au front en 1940. Si le jeune et brillant écrivain n’est pas méconnu, son œuvre n’a pas encore le succès qu’elle mérite.  Certes, ses principaux livres sont disponibles en poche. Mais il est temps qu’on remette Nizan à la place qui est la sienne : tout en haut, aux côtés de Sartre ou d’Aragon. La réédition de la biographie de Pascal Ory (Nizan, le destin... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 12:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 décembre 2006

Une initiative utile ?

Au Conseil européen de la semaine dernière, le Luxembourg et l’Espagne ont annoncé la tenue, le 26 janvier prochain à Madrid, d’une réunion au sommet : il s’agit, pour un certain nombre de gouvernements, d’ « aider la présidence allemande » qui débute en janvier. Angela Merkel a en effet annoncé son intention de trouver une solution au blocage institutionnel consécutif aux « non » des Français et des Hollandais.  Ce rassemblement ne concerne pas les moutons noirs de l’Union : seuls les pays ayant ratifié le... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 décembre 2006

Schizophrénie

Impossible d’échapper à l’Union Européenne. En moins d’une semaine, les institutions européennes se sont rappelées au bon souvenir de celles et ceux qui, chez nous, ont parfois tendance à oublier (ou à feindre d’oublier) leur existence.  La Commission, par exemple, ne chôme pas. Elle attaque sur tous les fronts, multiplie les avis, menaces de sanction et autres réprimandes. Visés : les Etats membres qui traînent les pieds pour transcrire dans leur droit interne les directives votées à Bruxelles. Ainsi, pas... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 15:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 décembre 2006

Nouvelle donne

L’Amérique du Sud, c’est loin et compliqué. Et le lecteur fidèle s’irritera peut-être de voir l’éditorialiste commenter, à intervalles réguliers, les résultats des élections dans ce lointain continent. Pourtant, pour un homme ou un femme de gauche, ce qui se passe là bas est riche d’enseignements.   Une vague rouge rosée déferle dans cette partie du monde. Depuis 2005, un véritable marathon électoral s’y déroule. Les scrutins se suivent, une tendance se dégage : La gauche, plus ou moins radicale, a remporté sept... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2006

Pour que vive la démocratie sociale

On ne prête pas suffisamment attention aux travaux du Conseil économique et social. Cet organisme consultatif, reconnu par la Constitution, souffre d’une image un peu ringarde. Perçu comme une voie de garage réservée aux partenaires sociaux à la retraite et autres responsables politiques en attente d’un nouveau mandat, il joue cependant un rôle non négligeable dans le débat public.   En témoigne son dernier avis sure la question du dialogue social : à une très nette majorité, le CES se prononce en faveur d’une... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 14:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2006

Un grand écrivain russe : Evgueni Zamiatine (1884-1937)

« Dans les autres pays, on admire les écrivains, chez nous, on leur casse la gueule ». Evgueni Zamiatine sait de quoi il parle: après avoir tâté de la geôle tsariste, il fut également emprisonné par ses amis bolcheviques ! Les blancs comme les rouges ne lui pardonnaient pas d’être un écrivain libre, truculent et caustique!  A la lecture du superbe Au diable Vauvert, on comprend que les censeurs apprécièrent moyennement ce frère de Gogol à la plume alerte et dévastatrice. Dans cette histoire, mi loufoque,... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 novembre 2006

Comme prévu

Tout s’est donc passé comme prévu. Une forte mobilisation, un seul tour et un score sans appel de Ségolène Royal. Sa victoire est le résultat d’une double logique : celle de l’opinion et celle de l’appareil. Les adhérents du PS ont choisi à la fois la favorite des sondages et la compétitrice soutenue par les plus grosses fédérations et les principaux dirigeants du Parti.  Véritable candidate « attrape tout », elle séduit à la fois les militants des zones rurales et les cadres urbains (même si DSK réalise un bon... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 11:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2006

de la démocratie en Amérique

Sale semaine pour Bush. Au moment où le sandiniste Daniel Ortega, longtemps considéré comme un « grand Satan » par l’administration américaine, revient au pouvoir au Nicaragua, le parti du président perd les élections législatives. Le parti démocrate devient majoritaire à la chambre des représentants et le Sénat est au bord du basculement.   Il ne faut pas cependant exagérer l’ampleur de la défaite des républicains. De notre point de vue français, une présidence aussi calamiteuse méritait une sanction plus éclatante... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 13:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]