07 janvier 2009

face à la catastrophe

C’est un feuilleton sanglant qui n’en finit jamais. Le conflit perpétuel qui fait dire aux résignés qu ' « il en sera toujours ainsi ». Il est vrai que les protagonistes font tout pour leur donner raison. « Si tu veux la paix, prépare la guerre » : palestiniens et israéliens ont retenu la leçon à leur façon : ils ont perdu de vue l’objectif. Ils font la guerre parce qu’ils la veulent. La trêve de 6 mois n’a servi à rien d’autre qu’à astiquer les armes. Avec le résultat que l’on sait. D’un côté, le Hamas, fer de lance de la... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 16:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

02 janvier 2009

L’homme de l’année…2009 ?

« L’homme de l’année 2008 » n’est pas encore officiellement chef d’Etat. Mais, paré de toutes les vertus, il est attendu comme le sauveur. La ferveur et l’impatience qui marquent l’interrègne américain illustrent, s’il en était besoin, l’incroyable attente suscitée par la présidence de Barack Obama. Dans un monde en crise, traversé de mille conflits, nombre de citoyens veulent croire à cette fiction dangereuse de l’homme providentiel, fût-il américain. Obama savait que son élection constituerait, en soi, une petite révolution.... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 16:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 octobre 2008

ceinture!

Les socialistes seraient-ils des traîtres à la patrie ? En refusant de soutenir le « plan de sauvetage » de l’économie concoctée rapido par Sarkozy, le principal parti de l’opposition s’est attiré les foudres des caciques de l’UMP et de nombre de commentateurs. Refuser de faire bloc quand la planète finance vacille, quelle faute de goût ! Ne pas signer les yeux fermés un programme coordonné avec les principaux dirigeants européens, quel scandale ! Et Copé de railler le « politburo » (en voilà un qui connaît bien mal le PS !) sectaire... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 12:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2008

Unité nationale?

Le système prend l’eau de toutes parts, les financiers paniquent, les contribuables et les salariés s’inquiètent, les gouvernants tentent de rassurer l’opinion. Ministres et banquiers se succèdent sur le perron de l’Elysée pour expliquer que le « système bancaire est très solide » et que la France serait, sinon à l’abri, du moins relativement épargnée. A l’évidence, cette insistance est suspecte. Surtout quand elle s’accompagne de déclarations du premier ministre qui n’est pas loin de ne promettre que du sang et des larmes. Le... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2008

Modem or not modem?

Qui reprochera à François Bayrou de tenter sa chance ? Alors que la politique de Sarkozy fait des ravages, la gauche, et singulièrement le PS, peine à incarner une opposition crédible. Obsédés par l’élection présidentielle, les leaders socialistes susceptibles d’y concourir se sont jetés à corps perdu dans la préparation du congrès de Reims. Comme souvent hélas, les questions de fond sont passées à l’arrière plan. Le stylo est délaissé au profit de la calculette, les mécaniciens en chef élaborent des cartels improbables, les alliances... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 15:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 août 2008

Exhibitions

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> La République a un nouvel hymne officiel. Tiédasse et culcul mais terriblement tendance. Chaque ministre a reçu, pour les vacances, le CD de la « première dame » dédicacé. Les plus courtisans l’ont fièrement exhibé dans la cour de l’Elysée. Un membre du gouvernement, sans honte, a même encouragé les Français à « acheter l’album » ! Cette opération de promotion gratuite à la sortie d’un conseil des ministres a suscité ... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2008

Cohérence

Tous les gouvernants vous le diront : l’été, c’est la saison idéale pour les mauvais coups. Même les travailleurs ont la tête ailleurs. Le pouvoir en profite pour faire passer, en catimini, un certain nombre de mesures «impopulaires». Dans ce domaine, le gouvernement Fillon se surpasse. Les projets de loi se suivent et se ressemblent. Car en dépit de l’impression de précipitation et de désordre, l’ensemble se tient. Rogner sur les droits acquis au nom de la compétition mondiale, stigmatiser des catégories sociales entières,... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 12:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 juillet 2008

ça va mal finir

« Ca va mal finir » : c’est le titre que François Léotard, ancien chantre de la droite libérale française, avait choisi pour expliquer tout le mal que lui inspirait la présidence Sarkozy.  Comme le personnage ne nous est pas franchement sympathique, on avait mis ce mouvement d’humeur sur le compte de l’amertume. Mais force est de constater aujourd’hui que le pronostic de notre Cassandre de Fréjus sonne assez juste au regard de l’actualité récente.   Le chef de l’Etat avait prévenu qu’il avait été élu pour « s’occuper... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juin 2008

aveuglement

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Les gouvernants ont beau vanter les mérites de l' « Europe qui protège », les gouvernés persistent à craindre « l'Europe qui menace ». Le « non » irlandais, net et sans bavure, en témoigne. Les  analystes déçus voire « effondrés »vont multiplier les décodages savants. Quitte à tordre un peu la réalité. Bien sûr, le « non » irlandais est hétérogène. Bien sûr, il y a, dans le front du refus, une indéniable composante... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 11:42 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
11 avril 2008

Tartuferie

<!-- @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Des sportifs navrés, des officiels dans leur petits souliers, des délégués chinois qui hurlent au racisme, une flamme escortée, éteinte, protégée dans un bus : la tragi comédie ne fait que commencer. Et les gouvernants auront beau mobiliser par dizaines des bataillons de policiers et d'agents de sécurité, le trajet du « symbole de l'olympisme » continuera d'être semé d'embûches. Pour une raison simple : il n'est pas possible... [Lire la suite]
Posté par Emmanuel Maurel à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]